The Grand Wazoo (1972)

The Grand Wazoo frank zappa

1 - The Grand Wazoo 13:21
2 - For Calvin (And His Next Two Hitch-Hikers) 6:06
3 - Cletus Awreetus-Awrightus 2:57
4 - Eat That Question 6:43
5 - Blessed Relief 8:03

Après avoir été jeté au bas d'une scène par un spectateur, Zappa va rester quasiment une année en fauteuil roulant. Il profite de ce repos forcé pour composer à tour de bras des morceaux ne nécessitant pas la présence d'un chanteur, Howard Kaylan et Mark Volman des Mothers Of Invention ayant lâchés l'affaire.

La pluralité de style est le maître mot de ce disque avec des influences jazz ou funk-rock très prononcées.

Avec ce disque, Zappa ne mettra personne d'accord ou plutôt si mais pas dans le bon sens.

Les puristes jazz lui reprochent de ne pas être assez jazz et les fans de rock de s'éloigner de leur musique préférée.

Aujourd'hui, ce disque est considéré comme le meilleur de Zappa, comme quoi...

Dans une débauche de moyens, le titre de l'album "The Grand Wazoo" déploie ses ailes. Au milieu d'une forêt écarlate de cuivres en fusion, le jazz et le funk tissent une toile à l'aide de composantes savamment disposées par le sieur Zappa. Très beau titre qui inaugure la persistance rétinienne sur les tympans.
Baroque, glauque et rampant, "For Calvin (And His Next Two Hitch-Hikers)" est un jazz mou et désarticulé qui invite à une séance de musique contemporaine déguisée pour qu'on ne la reconnaisse pas. Certainement pas grand public, cette pièce difficile d'accès comblera d'aise les adeptes de la face nord de Zappa.
Les cuivres dominent le monde et ce titre instrumental au nom scientifique de nuage "Cletus Awreetus-Awrightus". Un petit morceau sans prétention mais qui pourtant touche juste avec un univers très coloré. Superbe jazz-rock "Eat That Question" mérite à lui seul le détour par cet album. Rapidité, virtuosité et créativité sont les maîtres mots de ce morceau dément qui laisse une impression de confort et de bien-être après écoute.

Pour terminer en beauté, la cinquième plage du disque, "Blessed Relief", un jazz raffiné, feutré, qui révèle des moments très émouvants. Magique, cette pièce est la seconde bonne raison de se ruer sur cet album sublime qui contient rien moins que les deux meilleurs morceaux jamais composés par Zappa.