Thing Fish (1984)

Thing Fish frank zappa

Disque 1

1 - Prologue 2:56 | 2 - The Mammy Nuns 3:50 | 3 - Harry & Rhonda 3:36 | 4 - Galoot Up-Date 5:27
5 - The 'Torchum' Never Stops 10:32 | 6 - That Evil Prince 1:17 | 7 - You Are What You Is 4:31

Disque 2

1 - Mudd Club 3:17 | 2 - The Meek Shall Inherit Nothing 3:14 | 3 - Clowns on Velvet 1:51 | 4 - Harry-As-a-Boy 2:34
5 - He's So Gay 2:44 | 6 - The Massive Improve'lence 5:07 | 7 - Artificial Rhonda 3:31 | 8 - The Crab-Grass Baby 3:47
9 - The White Boy Troubles 3:34

Disque 3

1 - No Not Now 5:50 | 2 - Briefcase Boogie 4:10 | 3 - Brown Moses 3:01 | 4 - Wistful Wit a Fist-Full 4:00 | 5 - Drop Dead 7:56
6 - Won Ton On 4:17








La discographie du moustachu est déjà en soi, une curiosité. Mais quand on s'attelle à l'écoute de "Thing-Fish", on franchit un nouveau palier. Ce triple album vinyle est un véritable opéra-rock ou comédie musicale qui raconte les aventures ubuesques d'un couple, Harry et Rhonda, qui viennent assister à la représentation et qui vont se retrouver mêlés au spectacle.

Le succès de cette comédie orchestrée par Zappa sera plutôt mitigé. Pour illustrer cette histoire, Zappa va jouer les feignasses et réutiliser au maximum des grands pans de ses compositions passées en les puisant directement dans quelques-uns de ses disques ("Zoot Allures", "Tinseltown Rebellion", "You Are What You Is" et encore "Ship Arriving too Late to Save a Drowning Witch").

Donc côté musique, rien de bien vraiment neuf à se mettre sous la dent, avec des morceaux souvent bien plus faibles (même si ils bénéficient de nouvelles paroles) que les originaux.

Voici donc l'histoire de Harry et Rhonda, telle que Zappa l'a voulu. Thing Fish raconte : une substance, le "Galoot Cologne", est censée tuer les homosexuels et les Noirs. Son créateur, Evil Prince, la fait tester dans la prison de San Quentin mais l'effet attendu n'est pas au rendez-vous : les victimes se retrouvent avec une tête en forme de patate, des lèvres comme un bec de canard et ils sont affublés d'une tenue de bonne soeur. Quelques survivants de ce test montent la comédie musicale que vous allez entendre.

Sur un rock primaire, "Prologue" raconte ce qui précède et débute la première face du premier vinyle. Thing Fish présente les "The Mammy Nuns" à l'assistance, compagnons de cellule à St Quentin et également victimes de la potion "Galoot Cologne". Ceux-ci pissent sur les premiers rangs du public qui évacue la salle. "Harry & Rhonda" sont les seuls à rester. Rhonda veut quitter la salle et se demande si l'urine qu'elle a reçu sur son manteau est bien de la vraie. Harry la rassure en lui disant que c'est certainement de la fausse utilisée au théâtre. Pendant ce temps-là, le poison "Galoot Up-Date" continue de se diffuser. Les Mammy Nuns deviennent alors indestructibles refermant ainsi cette première face du vinyle.

La seconde s'ouvre avec une reprise de "The torture never stops" rebaptisé "The 'Torchum' Never Stops". Evil Prince dévoile son plan de bataille. Tous les homosexuels et les noirs doivent disparaitre. Un seul frein à ce projet : Thing-fish qui, en tant que critique de théâtre peut compromettre les chances de réussite de la comédie musicale. Sur "That Evil Prince", Harry & Rhonda sont attachés et assistent, contraints, à la suite de la comédie musicale. Evil Prince mange des bouts de porcs crus pendant que les Mammy Nuns posent des électrodes sur la tête de Harry & Rhonda pour effectuer un test de personnalité. Ce premier disque se referme sur la reprise de "You Are What You Is" où Harry est d'accord pour qu'on lui révèle sa vraie personnalité grâce aux électrodes.

Le second disque s'ouvre en mode reggae sur "Mudd Club". Henry et Rhonda se mettent à danser pendant qu'un nouveau personnage, Quentin Robert de Nameland, fait son apparition. Il est à la recherche d'une femme aux formes généreuses. Puis le night club disparait remplacé par un autre décor : la Chapelle Vidéo du culte économique présidée par Quentin Robert de Nameland. Les danseurs présents se changent en fervents croyants. "The Meek Shall Inherit Nothing" montre le décalage entre les religions et la réalité de la vie, puis on revient bien vite dans la chapelle Vidéo du culte économique qui se transforme en chambre d'hôtel. A l'intérieur, Harry se tape une poupée gonflable pendant que Rhonda administre un lavement au groom de fils caché de Quentin Robert de Nameland (vous suivez ?). Toujours sur "Clowns on Velvet" on fait la connaissance de "Harry-as-a-Boy", une ancienne version de Harry. Celui-ci est devenu homosexuel quand il a constaté que les homos arrivaient plus vite aux hautes fonctions que les hétéros. Il avoue également être un instrument de l'Etat qui cherche à convertir la population en homosexuels pour éviter l'accroissement de la démographie.
La fin de la première partie du second disque se profile avec "He's So Gay", pastiche des morceaux disco des années 80 de groupes revendiquant leur homosexualité.

La seconde face du second disque débute avec "The Massive Improve'lence" où chacun tente de trouver un partenaire : Rhonda devient dominatrice et essaye de soumettre Harry uniquement attiré par les Mammy Nuns. Pendant ce temps, Harry-as-a-Boy s'occupe d'une poupée gonflable. Il parle de sa compagne en plastique sur "Artificial Rhonda". Le bébé de Quentin et d'Artificial Rhonda est né, il s'appelle The "Crab-Grass Baby" et possède une voix électronique. Harry-as-a-boy pense être son père, en tous cas, il adore sa voix à la Kraftwerk.
Pour clore ce disque 2, "The White Boy Troubles" nous apprend que Harry-as-a-boy n'est pas le père biologique de son fils. Thing Fish lui conseille de devenir livreur de haricots.

Le disque 3 débute avec "No Not Now" où Harry-as-a-boy conduit son camion plein de haricots. Artificial Rhonda a pris un emploi de serveuse et se fait draguer par Quentin Robert de Nameland qui décide de la faire monter sur un cheval à bascule. "Briefcase Boogie" est le théâtre de séances sado-maso. Harry revêt les vêtements qui vont bien et Rhonda est déguisée en Père Noël. Harry veut séduire la soeur Ob'dwella 'X tandis que Rhonda tente de séduire Harry en exhibant de faux seins et fesses en plastique. Mais rien n'y fait, Harry est concentré sur Ob'dwella 'X. Rhonda se lance alors seule dans une séance sado-maso à l'aide d'un stylo géant et d'un attaché-case. Pour terminer cette première partie du disque 3, "Brown Moses" apparait avec un bébé dans les bras.

En ce début de dernière partie, Thing-fish inspecte Ob-Dwella 'X après l'usage qui en a été fait de Harry. Pour illustrer cela vocalement, Evil Prince arrive et chante façon Broadway sur "Wistful Wit a Fist-Full". Sur l'avant-dernier morceau "Drop Dead", la folie atteint son paroxysme. Thing Fish fait des claquettes pendant que Rhonda contemple une susbstance étrange sur la poitrine d'Harry. Evil Prince explique que dans la ville natale de Thing Fish, St Louis, une vague de décès ne touche que les noirs. Rhonda explique à Harry que les femmes vont prendre le pouvoir sur les hommes en se reproduisant avec des attachés-cases. Avec des paroles enregistrées en partie à l'envers, "Won Ton On" conclue cette histoire dans une orgie générale.

Un triple album (vinyle) ou un double album (CD) que l'on peut qualifier d'épuisant.
La musique est toujours minimaliste et peu accrocheuse.
Il va falloir beaucoup de patience à l'auditeur pour boucler cette heure et demie de palabres souvent indigestes.
Un autre OVNI dans la discographie de Zappa, que beaucoup laisseront passer sans s'y attarder.