London Symphony Orchestra Vol. 1 (1983)



London Symphony Orchestra Vol. 1 frank zappa
1 - Sad Jane 10:05 | 2 - Pedro's Dowry 10:26 | 3 - Envelopes 4:11 | 4 - Mo 'n Herb's Vacation, First Movement 4:50
5 - Mo 'n Herb's Vacation, Second Movement 10:05 | 6 - Mo 'n Herb's Vacation, Third Movement 12:56


En janvier 1983, Zappa parvient à obtenir le London Symphony Orchestra pour un enregistrement de ses oeuvres. Conduit par un jeune chef d'orchestre, Kent Nagano, l'ensemble va reprendre plusieurs pièces expérimentales de Zappa avant que celui-ci ne fasse aboutir son projet avec Pierre Boulez. Les sessions issues de ces enregistrements seront publiées en deux fois. Un premier disque "London Symphony Orchestra, Vol. 1" parait en 1983 mais il faut attendre 1987 et le "London Symphony Orchestra, Vol. 2" pour avoir la suite de cette expérience.

A la faveur d'une réédition en CD, les deux disques seront réunis en 1995.

Scindé en deux mouvements, "Sad Jane" cultive l'inquiétude comme la bande-son d'un vieux Colombo des années 70. La première partie installe les cuivres sur un tapis inquiétant, renforcée par l'interrogation des bois, témoins candides d'une catastrophe imminente. Sur le second mouvement, l'action se fait plus précise avec une invasion méritée des percussions, comme une cohorte de soldats en marche. L'atmosphère est de l'ordre du péplum, de la rigueur et de la précision, avec un petit air conquérant aussi. L'ensemble est d'une beauté soignée et imprévisible.

"Pedro's Dowry" en rajoute une couche dans le glauque avec des moments intenses amenés par des violons crissants et le rougeoiement des cuivres qui tentent comme ils le peuvent de s'échapper de gangue gluante d'instruments fous et en constant décalage. Un moment très fort du disque que cette plage 2.
Dans la même veine, "Envelopes" offre un voyage en pays ténébreux avec une mise en scène très précise de la folie.

Le tryptique de fin débute avec "Mo 'n Herb's Vacation, First Movement". La clarinette s'envole et plane au-dessus du reste de manière méprisante. Cette introduction permet à "Mo 'n Herb's Vacation, Second Movement" d'investir l'espace. Les violons font ourdir une saine menace. Les lourds nuages qu'ils génèrent planent au dessus d'une ville en feu, où la population entre en guerre. Cette seconde partie est une vision d'apocalypse où le calme revient en final, apaisant l'ambiance avec des cuivres expirants.

Le dernier mouvement "Mo 'n Herb's Vacation, Third Movement" est plus dans l'attente, de celle qui précède une bataille. Silence pesant, violence dans les cordes et accélération du mouvement donnent des sueurs froides partagées.

Un disque entièrement dédié au public restreint de Frank Zappa qui accepte ses dérives classiques et contemporaines qui n'ont plus rien à voir avec le rock des Mothers. Forcément difficile d'accès, ce premier volume de la musique de Zappa mis en mouvement par l'Orchestre Symphonique de Londres explore une autre facette de l'artiste tout aussi intéressante que les autres.