Hot Rats (1969)



Hot rats Frank Zappa

1 - Peaches en Regalia 3:58
2 - Willie the Pimp 9:25
3 - Son of Mr. Green Genes 9:00
4 - Little Umbrellas 3:04
5 - Gumbo Variations 16:55
6 - It must be a camel 5:18

Considéré comme un des premiers albums du genre jazz-fusion, "Hot Rats", paru en 1969, est le deuxième album que Zappa sortira sans ses Mothers. Zappa met les petits plats dans les grands et choisit un 16 pistes pour enregistrer ce "Hot Rats", soit six sitres (dont 4 instrumentaux) pour une durée supérieure à 47 minutes.

"Peaches en Regalia" est très agréable et amorce ce disque avec simplicité : gamme pentatonique et influences orientales pour un morceau instrumental qui vaut le détour.
"Willie the Pimp" commence comme un titre de Jon Spencer Blues Explosion, une promesse de sonorités garage démentie par la suite des événements. Si la chanson commence par une litanie de Captain Beefheart en personne, c'est un long solo très rock, ou plutôt plusieurs solis mis bout à bout que nous offre le Frank.

"Son of Mr. Green Genes" est moins directif, plus varié, avec des ambiances qui alternent au gré des instruments employés dans divers solos (guitare, clavier, saxophone...).
Le ton est résolument pop/rock et des images de séries américaines de l'époque vont sans aucun doute défiler derrière vos paupières à l'écoute de cette grande pièce instrumentale.

Un petit détour de courte durée vers le jazz avec "Little Umbrellas", toujours instrumentale, avant d'attaquer la grosse pièce d'artillerie lourde de presque 17 minutes, la longue suite foisonnante "Gumbo Variations".
Démonstration d'une véritable osmose musicale, "Gumbo Variations" laisse à chaque musicien la possibilité de s'exprimer sur son propre terrain tout en étant soutenu par le reste de l'équipe (signalons le duo rythmique phénoménal Paul Humphrey/batterie et Max Bennett/basse).
Après un brillant solo de saxo (Ian Underwood), c'est Don Harris qui donne la parole à un violon devenu subitement pop/rock dans une longue dissertation. Jubilatoire histoire sonore "Gumbo Variations" est un festival de musique à lui tout seul.

Plus obscur, "It must be a camel" referme ce disque très abordable pour le commun des mortels avec une mise en place rythmique jazz ébouriffante sur fond de groove soyeux.

"Hot Rats" s'adresse à tout le monde, à tous les amoureux de la musique, quels qu'ils soient et est surtout conseillé à tous ceux qui voudraient faire connaissance avec Zappa.