Fillmore East June 1971 (Live)(1971)



Fillmore East June 1971 frank zappa

1 - Little House I Used to Live In 4:42
2 - The Mud Shark 5:21
3 - What Kind of Girl Do You Think We Are ? 4:17
4 - Bwana Dik 2:21
5 - Latex Solar Beef 2:38
6 - Willie the Pimp, Pt. 1 4:07
7 - Willie the Pimp, Pt. 2 1:54
8 - Do You Like My New Car ? 7:08
9 - Happy Together 2:57
10 - Lonesome Electric Turkey 2:32
11 - Peaches en Regalia 3:21
12 - Tears Began to Fall 2:48

"Fillmore East June 1971" est le 11ème album de Zappa et le premier disque live de sa généreuse discographie.

Cet album parait au milieu d'innombrables bootlegs enregistrés avec plus ou moins de bonheur et a le mérite de laisser un témoignage du Zappa époque Mothers. Cette captation sonore est un échantillon incomplet où il manque la truculence qui se déroulait sur et en dehors de la scène. Curieusement, on ne retrouve pas ici les meilleurs morceaux du groupe mais un déroulement de titres rock pollués par des interventions permanentes pas toujours opportunes. A noter la reprise de l'unique tube des Turtles, "Happy Together".

Démarrage en douceur avec "Little House I Used to Live In", entre blues et rock et qui prend de la vigueur à mi-parcours. Zappa et les Mothers se fendent de quelques "gna-gna-gna" pour accompagner le titre jusqu'à son ultime soupir.

"The Mud Shark" déroule un tapis mollasson d'un blues lent, pendant lequel de nombreux choeurs, parfois crétins, se relaient dans une indifférence plus ou moins générale. Pour l'instant, on ne peut pas dire que ce live soulève un enthousiasme délirant, justement à cause du fait que tout semble avoir été fait pour ennuyer l'auditeur.
En forme de blues fatigué, "What Kind of Girl Do You Think We Are ?" peine à faire décoller l'ambiance parmi un public que l'on n'entend toujours pas.
"Bwana Dik" est théâtral et fou, avec des considérations bien légitimes sur la longueur du pénis ("and he′s gotta have a dick that′s a monster !"). La musique, elle, fait ce qu'elle peut pour suivre, avec aucune orientation précise définie.

"Latex Solar Beef" aborde le difficile sujet rock'n roll des hémorroïdes avec une fin de morceau grandiloquente qui en dit long sur l'importance du sujet. Plus rock dans ses bases "Willie the Pimp, Pt. 1" augure d'un blues plus franc du collier. Le solo de Zappa est jubilatoire et témoigne de l'envie de son auteur d'être là, à ce moment bien précis.
Prolongement naturel du titre d'avant "Willie the Pimp, Pt. 2" poursuit dans cette veine instrumentale et soliste d'un Zappa inspiré. Toujours blues, "Do You Like My New Car ?" se régale d'un nouvel essai soliste du sieur Zappa en forme olympique et qui illustre bien son époque en arpentant parfois les plates-bandes de Santana.
Reprise des Turtles "Happy Together", quasiment conforme à l'original à l'exception d'un final psyché anticipé plus d'une minute avant la fin du morceau. "Lonesome Electric Turkey" s'ébat en liberté pour finir sur des lamentations façon Magma.

Toujours dans une ambiance discrète d'un public lointain, "Peaches en Regalia" s'essaye à une pop instrumentale de clavier plutôt honnête avant de conclure sur "Tears Began to Fall", chanson de générique de fin où mouchoirs peuvent être agités pour dire au revoir.

Un live curieux, pas forcément passionnant, avec le lot de ce que Zappa savait faire à l'époque. On ne se rend pas bien compte au travers de ces 12 morceaux de la folie qui pouvait habiter une scène quand elle était prise d'assaut par Zappa.

Sympathique mais pas indispensable.
Pour curieux et nostalgique.