Frank Zappa

Frank Zappa arrive au monde en 1940 à Baltimore, dans l'état du Maryland aux Etats-Unis, mais la famille déménage vers le soleil de la Californie. Très tôt, il montre un intérêt particulier pour la musique avec des goûts qui vont du rythm'n blues à la musique contemporaine. Il apprend la batterie, puis la guitare, et commence à officier dans différentes formations locales. Il devient leader d'un groupe de rythm'n blues qu'il baptise The Mothers, diminutif de Motherfuckers. Ce nom n'étant pas du goût du label qui produit le groupe, la formation se renomme The Mothers of Invention.

Un premier album (double), Freak Out !, parait en 1966. La ligne artistique du disque suit deux grandes tendances : le rythm'n blues et de la musique expérimentale. Dès le second opus (Absolutely Free - 1967) Frank Zappa passe à la production, tâche qu'il assurera sur tous ses albums à venir. En 1968, le troisième opus, We're Only In It For The Money parodie la pochette du Sergeant Peppers Lonely Hearts Club Band des Beatles sorti la même année.

A cette époque, Frank Zappa commence à changer fréquemment de styles et d'idées, sortant tantôt un album solo (Lumpy Gravy - 1967), un album instrumental (Hot Rats - 1969), ou des disques de jazz (Waka/Jawaka et The Grand Wazoo - 1972).

A la fin des années 70, Frank Zappa crée son propre label, Zappa Records, et fête l'événement avec un premier disque. (Sheik Yerbouti - 1979). La même année parait Joe's Garage, un double album qui restera comme l'un de ses plus grands succès commerciaux.

Au début des années 80, Frank Zappa s'essaye à un autre style en enregistrant des albums avec le London Symphony Orchestra. En 1984, c'est sous la baguette de Pierre Boulez que sort un album intitulé Boulez Conducts Zappa: The Perfect Stranger. L'année 1984 est aussi a marquer d'une pierre blanche car c'est celle où Zappa découvre un nouvel instrument, le Synclavier (premier synthétiseur numérique développé en 1975 par NEDco), qui lui ouvrira de nouveaux horizons sonores. Il développe aussi une nouvelle technique musicale appelée la xénochronie, qui consiste à prélever une phrase musicale d'un morceau et de l'injecter dans un autre titre, créant ainsi un effet asynchrone.

C'est au tout début des années 80 que l'on apprend que Zappa est atteint d'un cancer de la prostate, ce qui explique son absence de la scène depuis 1988, année pendant laquelle il effectuera sa dernière tournée. Celle-ci comptait un orchestre de 12 musiciens et un répertoire d'une centaine de titres, anciens ou nouveaux, issus de toutes les périodes et influences de Frank Zappa. Quelques disques témoignent de ce dernier passage sur scène : Broadway the Hard Way - 1988, The Best Band You Never Heard in Your Life - 1991, Make a Jazz Noise Here - 1991, . A partir de 1988 et jusqu'en 1992, il fait paraitre une série de 6 disques en live, tous intitulés You Can't Do That on Stage Anymore qui compilent plus de 13 heures de prestations scéniques de toutes les époques et de tous les styles.

De tout temps, Frank Zappa avait pris l'habitude de garder une trace enregistrée de ses concerts. Il gardait précieusement ces bandes dans un lieu qu'il appelait "The Vault" (la chambre-forte). La famille Zappa puisera souvent dans ces enregistrements pour faire perdurer la légende ce qui donnera lieu à de nombreuses parutions d'albums posthumes.

Frank Zappa décède le 4 décembre 1993 à seulement 52 ans.